Le pouvoir de la musique sur le cerveau

15 mai 2020 0 Par Haude

Je m’intéresse de plus en plus aux capacités du cerveau. Il y a tellement de chose qu’on ne sait pas, donc on ne se doute même pas. En ce moment je travaille sur la concentration, donc j’essaye plus ou moins de pirater mon cerveau avec certaines musiques. Et je me suis rendu compte que la musique a un pouvoir sur le cerveau.

Il y a sans doute certaines musiques, sons, endroits qui vous raménent tout de suite à un souvenir, c’est comme instantané. Comme si vous vivez ce moment au présent. Je trouve ça extraordinaire, les capacités de la mémoire.

Il a effectivement été prouvé que la musique aurait un impact sur la mémoire. Dans le cas de lession cérébrale où la mémoire direct est affectée, certains patiens aurait plus de facilité à retrouver la mémoire avec de la musique.

Pouvoir de la musique sur le cerveau

Imaginez deux secondes, que vous associez certains moment de votre vie, à certaines musiques. Par exemple vous êtes en études supérieures et vous décidez de toujours écouter le même album lorsque vous étudiez une matière. Même si l’apprentissage est difficile, il vous suffirait de mettre en écoute cet album et instantanément votre cerveau ferai appel à certains souvenirs, et il serait plus facile pour vous de vous rappeller de la matière étudiée. C’est du piratage pure et simple.

En Suisse, le système éducatif a décidé de suivre une méthode qui s’en rapproche. L’apprentissage de la musique – je ne parle pas ici des cours de flûte de 5ème – est une matière a proprement parler dés le plus jeune âge. Elle permettrait, si bien employé, et au bon âge, de facilité la concentration des éléves.

Je te parlais dans cet article de mes petits soucis de concentraction. Comme je l’ai dit : « C’est toute une éducation qu’on a pas eu, et qu’on se fait reprocher de ne pas avoir par les gens qui aurait du nous l’enseigner. » Mes professeurs m’ont toujours reproché mon manque d’attention en classe, j’aimerai leur dire aujourd’hui : vous êtiez là et me l’avez reproché, mais jamais enseigné. Alors cette peut être ça une des clefs ? La musique et son pouvoir sur le cerveau. Je testerai d’ici 10 ans sur mes enfants, et je vous donnerai du feedback.

La vérité

La vérité c’est que je sais que ça marche, et vous le savez vous aussi. Quand j’ai lu cet article sur les liens entre la mémoire et la musique, j’ai tout de suite pensé à 4 musiques/sons qui me démontre le pouvoir de la musique sur le cerveau.

Le bruit des mouettes,

C’est sans doute le souvenir que j’ai de plus fort en moi, je n’ai aucune idée du pourquoi mais c’est comme ça. Je suis née à la ville/campagne. Ni une grand ville, mais pas la totale campagne non plus. Ma grand mére paternelle vivait à Brest, et tous les samedis, on allait la voir. Si tu connais pas Brest, c’est une ville portuaire du Finistére, Bretagne.

Elle vivait donc près de la plage. Quand j’avais entre 8 et 10 ans, je me souviens être restée chez elle des weekends complets, juste elle et moi. Je dormais dans une chambre avec deux petits lits, à l’étage. La fenêtre était cassé, elle ne fermait pas très bien, j’ai été réveillé des dizaines de matinée par le bruit des mouettes.

Et à chaque fois que j’entend ce bruit, j’ai de nouveau 8 ans, et je suis assise sur mon lit avec cette fenêtre cassée en face de moi.

BURY THE HATCHET, The Cranberries, 1998

Avant de décider de vivre en Angleterre pendant 4 ans, il faut savoir que j’y allais tous les ans depuis mes 1 an avec ma famille. Surtout sur la côte, cette photo a été prise en 1995 à Portsmouth, j’avais 3 ans.

Nous y sommes allé tous les ans, jusqu’à ce que j’ai 14 ans, et que je me trouve trop « grande » pour partir en vacances avec mes parents – la débile.

Bref, dans les années 2000, nous étions sans doute dans la campagne anglaise, et ma soeur accepte enfin de me préter son Walkman – si tu ne sais pas ce qu’est un Walkman, je te laisse avec la photo du mien juste ici. On avait pris que un CD avec nous, Bury the hatchet des Cranberries.

J’ai écouté cet album tous les jours pendant une semaine, dans la Toyota famillial. Après ça je ne m’en suis jamais lassée. Je les écouté en boucle pendant des mois, encore aujourd’hui Promise résonne dans ma tête. Et j’ai encore 8 ans, à l’arriére de la voiture de mes parents regardant, à travers la vitre, la pluie qui ne cesse pas.

FADE TO BLACK, Metallica, 1984

Je ne sais pas une énorme fan de Metallica, j’aime bien, mais pas fan. Mais cette chanson, cette chanson, elle m’a accompagné dans mes moments les plus douloureux. En 2009, j’ai perdu mon beau frère,  je me souviens que mes parents m’ont emmené à la plage quelques jours après. Ils sont allez se promener et m’ont laissé seule sur la plage. Et j’ai écouté cette chanson pendant 30 minutes, en boucle, sans m’arrêter.

Après ça cette chanson est devenu un exutoire. Une sorte de façon pour moi dévacuer ma douleur, ma colère et parfois ma tristesse. Cette fois j’avais 16 ans, et j’étais seule face aux vagues de Trémazan.

Lady Gaga

Cette dernière n’est pas associé à un souvenir, mais plus à un moment. De que je fais du sport j’écoute Lady Gaga, et ça depuis des années. Et aujourd’hui ça a comme un pouvoir sur moi. Dès que j’attend Bad Romance, c’est comme si mon taux de sucre augmentait et que soudain j’étais capable de tout.

Le pouvoir de la musique sur le cerveau

Je crois vraiment en ce pouvoir, que ce soit pour la motivation, pour l’association à certains moments, certaines envies. Et vous ? Avez vous des musiques, des sons, qui vous raménent 20 ans en arrière ? Qui vous permettent de vous rappeler de moment oubliés ?  Qui vous mettent dans un état de trans ?

Biensur j’ai des dizaines de musiques qui me raménent à la moi du passé. La question que je pose aujourd’hui ; quelles sont les musiques que j’écoute aujourd’hui qui me premettront de devenir la moi de demain ?